Actualités

Les incertitudes de type A et B en Chimie ; application à un dosage par la méthode de MOHR

L’utilité des incertitudes au laboratoire

La chimie est un domaine d’étude considéré à juste titre comme une science de la nature. Aussi étant une science expérimentale, la chimie permet de prédire les réactions de la matière qui peuvent être justifiées par une expérience. Ainsi les mesures sont indispensables dans une expérience, car elles favorisent la détermination de certaines grandeurs. D’où, la connaissance de l’incertitude des mesures est indispensable.
En clair connaitre l’incertitude d’une mesure, c’est connaitre l’erreur commise dans la mesure.

Détermination des incertitudes du type A

On fait recours à la méthode des incertitudes du type A, lorsqu’une série de mesures sont prises en compte. Dans ce cas, il faut juste faire une simple résolution statistique des erreurs en déterminant l’écart type de la série.

Détermination des incertitudes du type B

On a recours aux incertitudes du type B, lorsqu’on ne peut réaliser une série de mesures dans les mêmes conditions. Ainsi, chaque mesure doit faire l’objet d’une attention particulière. Autrement-dit premièrement, l’on peut faire une mesure directe à l’aide d’un appareil. Ensuite, l’on peut faire une mesure indirecte. Car, il s’agira dans ce cas de faire des calculs pour la détermination de la grandeur.

Application à un dosage par la méthode de MOHR

Soit 20 mL d’eau minérale tamponnée à pH=10, et les ions calcium et magnésium de l’eau sont titrés par une solution d’EDTA à 1,0.10-2mol/L. déterminez la concentration.
Avec la méthode des incertitudes du type A, on va faire 12 fois le dosage.

Mohr_Incertitude_A

C = 4,0 ± 0,38 mmol/L
Et avec l’incertitude du type B on aura : Ve=7,9 mL ce qui donne : C=3,9 mmol/L


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/chimie2011.fr/wp-includes/functions.php on line 3818