Actualités

Le Radium : découverte, utilisation et danger

Présent en faible quantité dans les minerais d’uranium, le radium est un métal alcalino-terreux de couleur blanche qui sous l’exposition d’UV devient phosphorescent. Une fois exposé à l’air libre, il noircit. Extrêmement radioactif, le radium, de symbole est Ra, fournit du radon, un gaz noble rare et aussi radioactif.

le 21 décembre 1898, découvert par le couple Pierre et Marie Curie dans un minerai d’uraninite, l’Uranium, lors de son étude, en est extrait. Le duo constate que le reste est vivement radioactif. En juillet 1898, en prélevant de la Pechblende (comparable au bismuth), qui s’avère être du Polonium, Ils séparent un mélange radioactif formé de composés de baryum et un composé radioactif inconnu. Ce dernier donnant des lignes spectrales de couleur carmin n’ayant jamais été décrit, est apparent aux composés de baryum, mais moins soluble. Ce composé, une fois isolé, est baptisé Radium (du latin « radius » (rayon), pour rappeler son rayonnement radioactif). Leur découverte est annoncée à l’académie des sciences le 26 décembre 1898.
En 1910, en électrolysant une solution de chlorure de radium sur une cathode de mercure, il en résulte une combinaison. Celle-ci est ensuite chauffée dans de hydrogène afin de supprimer le mercure; C’est ainsi que le Radium pur est isolé sous forme métallique par Marie Curie et Debierne André-Louis, ami et collaborateur de la famille, qui découvre l’actinium, un élément aussi radioactif.

En 1911, Marie Curie est récompensée par le prix Nobel de chimie « en reconnaissance de sa contribution aux progrès de la chimie pour avoir découvert le radium et le polonium, avoir isolé le radium, et avoir étudié la nature et les composés de cet élément remarquable ».

Le radium, sous forme métallique, est industrialisé pour la première fois à Olen en Belgique. Il connaît alors un fort engouement au début du XX ème siècle:
De 1917 à 1926, l’United States Radium Corporation située dans le New Jersey, démarre l’extraction et la purification du radium afin de produire en quantité une peinture fluorescente appelée « Undark ». Sous contrat avec le Département de la Défense des États-Unis, l’entreprise de peinture était un fournisseur de montres radio-luminescentes pour l’armée. Son usine employait une centaine de travailleuses pour peindre les cadrans des montres lumineuses. Sans le savoir, elles étaient donc exposées aux rayons nocifs du Radium (on les nommera plus tard les « Radium Girls ») et développèrent de nombreuses maladies, notamment la »mâchoire du Radium » (Radium Jaw ») soit une tumeur de la mâchoire inférieure. Un procès eu lieu et à ce moment, on adopte des normes de sécurité de travail.
Donc dès sa production, des médecins, pharmaciens… mirent en évidence les vertus thérapeutiques du Radium. Il est ainsi utilisé dans de nombreux domaines touchant de près leurs clients (crèmes rajeunissantes, cigarettes, sodas, poudres de riz, dentifrices, talc pour bébé,…). Après que l’institut du Radium de Londres est constaté de nombreux décès, son utilisation fut interdite en 1937.

Usité, durant la 1ère guerre, pour radiographier, en autres blessés et malades, puis en radiumthérapie, un traitement des tumeurs, le Radium est définitivement abandonné en 1976 pour des raisons de radioprotection. En effet, les scientifiques du XX ème siècle ont noté les dégâts causés par le radium et ont créée un ensemble de procédés et appareils servant à protéger l’homme de la radioactivité.
Au XXI ème siècle, ses effets sont toujours remis en cause surtout de part son extraction massive.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (0) in /home/fmrfze/chimie2011.fr/wp-includes/functions.php on line 3813