Actualités

Estimation de l’incertitude de la mesure lors d’un dosage en Chimie

Incertitude_Protocole

La mesure des grandeurs ou métrologie est quelque chose d’essentiel dans le domaine de la science. Mais dans la recherche scientifique, mesurer ne consiste pas uniquement à donner de la valeur à une grandeur. Il est indispensable de déterminer le niveau d’incertitude qui est associé à la mesure effectuée, afin de lui donner un sens véritable. Ceci est une exigence de qualité d’une grande importance. Dans les lignes suivantes, sera présentée la méthodologie de base l’évaluation de l’incertitude en métrologie. Elle se décline en 04 étapes bien distinctes. Pour les présenter nous prendrons le cas de la mesure de la concentration en acide éthanoïque d’une solution de vinaigre blanc diluée au dixième.

1. Identification du mesurande

La mesurande est l’objet ou la valeur à mesurer. Ici, notre mesurande est la concentration en acide éthanoïque (Cs)

2. Identification et analyse des sources d’incertitude

Cette mesure peut contenir une incertitude du fait du volume VS2 de solution S prélevé et du volume Véq qui est lu à l’équivalence. En effet, chacune de ces valeurs peuvent induire des incertitudes pour différentes raisons que l’on appellera les sources d’incertitudes :

  • Pour VS2, le risque d’incertitude peut provenir de la température, des indications du fabricant ou d’une mauvaise lecture de l’opérateur.
  • Quant au la lecture du volume Véq, aux même sources présentées pour le VS2, s’ajoute l’incertitude sur la lecture du point à l’équivalence lors de l’emploi d’un indicateur coloré.

3. Quantification des composantes des sources d’incertitude

Chacune de ces sources d’incertitude va être quantifiée par des calculs de probabilité (Variance ou écart-type) qui vont évaluer leur impact sur la fiabilité de chacune des valeurs qu’elles affectent.

4. Calcul de l’incertitude composée

C’est la dernière étape qui va consister à agréger les différentes évaluations individuelles d’impact des sources d’incertitude, de sorte à avoir l’incertitude globale. Pour le calcul de cette incertitude composée, on va utiliser la loi de propagation des incertitudes.